1. Des organes spécifiques à l'origine de la phonation 

         

          La phonation est le phénomène qui nous permet d'émettre un son. Il s'agit d'un mécanisme qui peut nous sembler banal et qui est pourtant extrêmement complexe : environ 196 muscles sont en effet sollicités lors de la production de la voix !

A) Anatomie du larynx

          Cette production a lieu dans la partie médiane du cou, dans le larynx qui mesure environ 4 cm. Celui-ci est composé de muscles, cartilages et ligaments qui, s'articulant les uns avec les autres, permettent la production d'un son, appelé son laryngé.

    Les principaux organes nécessaires à la formation d'un son sont les cordes vocales, deux petits muscles placés horizontalement dans le larynx, au niveau de la pomme d'Adam. Leur taille varie en fonction du sexe ; elles mesurent donc environ 22 mm chez l'homme adulte contre une moyenne de 18 mm pour la femme adulte. On appelle la glotte l'espace situé entre les deux cordes vocales. 


Schéma des codes vocales et du larynx


schéma des différents étages du larynx


   Le larynx est aussi composé  de trois cartilages principaux : le cartilage  cricoïde, le cartilage thyroïde, et l'épiglotte. Cette dernière n'a pas de rôle réel dans le mécanisme de la phonation mais elle bascule lors de la déglutition, permettant ainsi de protéger les voies respiratoires. Outre ces principaux cartilages, on retrouve aussi deux petits cartilages mobiles, les aryténoïdes qui se situent sur le haut du cartilage cricoïde. Ces différents cartilages peuvent s'articuler les uns avec les autres grâce à de nombreux muscles dont les principaux sont les suivants :


- le muscle crico-thyroïdien qui a pour fonction de tendre les cordes vocales

- les muscles crico-aryténoïdien latéraux et thyro-aryténoïdien qui ont pour but de rapprocher les cordes vocales

- le muscle crico-aryténoïdien qui, lui, a pour rôle d'écarter les cordes vocales l'une de l'autre.



Représentation du larynx



B) L'émission d'un son

          L'émission d'un son nécessite aussi une maitrise du souffle ; le diaphragme joue donc un rôle essentiel. Lors de l'expiration, le diaphragme se relâche, ce qui permet l'envoi de l'air expiré dans la trachée. Cet air passe donc par le larynx. Le phénomène de phonation a lieu sur la phase expiratoire


Schéma des phases d'inspiration et d'expiration

     Lors de la phonation, le cerveau va envoyer un message nerveux ordonnant le rapprochement des cordes vocales. Ces dernières vont donc s'accoler sous l'effet des muscles crico-aryténoïdien latéraux et thyro-aryténoïdien, bloquant ainsi le passage de l'air expiratoire. La pression sous-glottique va alors augmenter, jusqu'à ce que les cordes vocales s'écartent légèrement, laissant passer une toute petite quantité d'air que l'on va appeler "puff d'air". Une fois ce "puff d'air" passé, la pression sous-glottique va diminuer, et les cordes vocales vont donc se rapprocher à nouveau, ce qui entraîne l'augmentation de la pression sous-glottique. Ce phénomène va ainsi se reproduire de manière périodique et continue. A chaque "puff d'air" correspond une vibration des cordes vocales et donc une vibration de l'air passant. On appelle ce son formé le son laryngé.


Schéma des cordes vocales pendant la phonation (gauche)et pendant la respiration (droite)



C) Différents types de mécanisme   

          On peut distinguer deux mécanismes de phonation différents, selon un mode différent d'ouverture et de fermeture des cordes vocales.

   On trouve tout d'abord le mécanisme léger, qui correspond plus particulièrement au mode utilisé par les femmes et les enfants. Lors de ce mécanisme, les cordes vocales sont davantage tendues et les cartilages aryténoïdes ne bougent quasiment pas, comme on peut le constater sur le schéma ci-dessous; dans lequel les aryténoïdes sont représentés par des triangles et l'ouverture des cordes vocales, plus ou moins grande, par une fente noire. Le mécanisme léger permet la production de sons plus aigus. Ce son produit est appelé "voix de tête".


Schéma des cordes vocales et des aryténoïdes dans un mécanisme léger

 

   On distingue aussi le mécanisme lourd, préférentiellement utilisé par les hommes. Dans ce mécanisme, les cartilages aryténoïdes bougent en même temps que les cordes vocales, comme on peut le voir sur le schéma ci-dessous. Le son ainsi produit est appelé "voix de poitrine".

                                          

Schéma des cordes vocales et des aryténoïdes dans un mécanisme lourd


L'anatomie et le fonctionnement du larynx

                                                                                                                                  page suivante

Créé avec Mozello - la façon la plus simple de créer un site Web.

 .